16 juillet 2009

Confiture de lait.


L’index acrobate dévergondant ma gourmandise plonge tête fière dans l’ocre roux. Le gout dégoulinant s’enroule avant même que la langue ne se déroule. La mignardise agonise de la voltige, le pot reste béant, bouche ouverte.

Des doigts transporteurs s’organisent et ravitaillent en friandise ma bêtise. Lécher, pourlécher, contourner, renverser, retourner, éviter la coulure. Manier l’index de main de maitre. Le majeur en extension pointant le qu’en dira-t-on. Fuck.

Posté par _epsilon_ à 20:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Confiture de lait.

    Alors ?

    Posté par Naja, 31 août 2009 à 03:10 | | Répondre
Nouveau commentaire